Pour la journée bleue, plus de 300 résidents des maisons du Douaisis ont été conviés à une guinguette. Direction Montigny-en-Ostrevent, avec au programme un orchestre, des chorales et un repas de fête pour retrouver l’atmosphère des bords de Marne.

GUINGUETTE à Douai

La salle des fêtes de Montigny a été redécorée par les équipes : nappes à carreaux, ballons, guirlandes, lampions, fleurs, menus personnalisés… Tout le personnel arbore canotiers et foulards colorés… « Oh ! Que c’est beau ! », « Je n’avais jamais vu ça ! », « Quel travail ! ». Les personnes âgées apprécient et… se régalent déjà à la lecture du menu composé de spécialités du Nord.

Tout au long du repas, les grands classiques des chansons « guinguette » sont interprétés par les musiciens et repris par les résidents. « Ah ! le petit vin blanc, qu’on boit sous les tonnelles… ». Chaque résidence est venue avec sa chorale. Et celle d’Aniche remporte un franc succès. Pour celle d’Ecaillon, ce sera « Salade de fruits… jolie ! jolie ! jolie ! », et pour les Fontinettes «Toutes les femmes sont belles »

Les langues alors se délient : « Je la connais par coeur cette musique ! A l’époque j’en faisais des voyages ! J’aimais l’opéra. Ça me rappelle tout ça… » et plus loin, « Oh ! le petit vin blanc, je le chantais souvent à la Templerie. Mon père était mineur. J’allais à la fosse avec lui. Un travail
dur et on aimait bien chanter. »


On danse aussi et, sur ces airs entraînants, entre deux plats, la piste est envahie, résidents, personnels, les voilà en couple pour des pas de deux.

Une résidente se souvient « le dimanche, on chantait, on poussait le tango. Avec mon amie Jeanne, nous étions imbattables ! » et sa voisine est tout sourire, « qu’est-ce qu’on a pu s’éclater ! Le rire prime dans la vie ! Il y a beaucoup d’ambiance aujourd’hui ». Elle ira danser tout à l’heure, c’est sûr.